Status Update 2020 Q4 | Articy

En cherchant un logiciel de dessin pour les histoires et les dialogues, nous avons découvert une opportunité de l’Université de Trèves par le biais des étudiants de notre équipe. Ils ont offert aux personnes intéressées la possibilité d’utiliser Articy Draft (stylisé “articy:draft”, dans la suite simplement appelé Aritcy) 3. Nous y avons vu l’occasion d’explorer le logiciel de manière approfondie pour nos besoins. Et cela nous a convaincus.

Mais qu’est-ce que Articy exactement ? Vous pouvez trouver plus de détails exacte sur le site officiel (https://www.articy.com). En résumé, nous pouvons toutefois dire qu’il est très facile de créer un flux d’histoire clair et des dialogues complexes. En outre, le logiciel offre une extensibilité grâce à des plugins et des exportations de moteurs, même vers Unreal, ce qui est important pour nous.

Après quelques semaines de tests, nous savons maintenant que Articy est un bon moyen de présenter notre flux d’histoires et de dialogues pour notre jeu. Mais ce n’est pas tout. Parce qu’en plus de cela, la majorité de nos données pour le jeu devront être stockées dans Articy. Cela comprend les personnages, les objets, l’équipement, ainsi que les skills, les effets de statut et également certaines informations de niveau.

En mars 2020, nous avons commencé à nous pencher sur Articy, à nous renseigner sur le logiciel et ses capacités ainsi que sur ses limites, et à explorer les moyens de l’utiliser le plus efficacement possible pour notre projet à l’avenir. Au cours de l’année, les structures de données de notre Proof of Concept (PoC) ont été recréées et créées dans Articy, ainsi que les premières données de test. Quasi une reconstruction du contenu précédent que nous avions déjà dans le PoC. Adapté à cette structure, un plugin pour Articy a été créé, qui devrait faciliter la création de contenu dans Articy lui-même et assurer que certaines règles pour ces données sont respectées.

Dès mars 2020, nous nous sommes familiarisés avec Articy, nous avons appris à connaître le logiciel et ses possibilités ainsi que ses limites, et nous avons exploré les moyens de l’utiliser le plus efficacement possible pour notre projet à l’avenir. Au cours de l’année, nous avons recréé des structures de données à partir de notre proof of concept (PoC) et les avons créées dans Articy, tout en générant les premières données de test. Quasi une reconstruction du contenu précédent que nous avions déjà dans le PoC. Adapté à cette structure, un plugin a été écrit pour Articy, qui devrait faciliter la création de contenu dans le programme lui-même et assurer que certaines règles soient respectées pour ces données.

La possibilité de personnaliser et d’étendre Articy à nos besoins est l’une des raisons pour lesquelles nous pouvons créer beaucoup de données pour notre futur jeu déjà dans Articy. Cela permet à nos scénaristes et à nos dialoguistes de se concentrer sur leur travail et de ne pas avoir à s’occuper de choses spécifiques aux moteurs.

À la fin de la VSP, tous les personnages et leurs dialogues, leurs compétences et leur équipement seront entièrement cartographiés dans Articy.

Le but ultime est de pouvoir créer facilement du contenu avec Articy et d’exporter ensuite tout le contenu dans le moteur Unreal en un seul clic, de sorte que nous puissions travailler avec lui directement dans le moteur sans beaucoup d’efforts manuels.  Nous utilisons l’importateur officiel d’Articy pour Unreal, qui prépare déjà les données d’Articy pour une utilisation avec le moteur Unreal. Ensuite, nous développons notre propre processus d’importation, qui affine les données importées d’Articy et les rend utilisables pour notre projet avec peu d’efforts.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

* The confirmation to GDPR is mandatory.

I confirm